ECM-0071
L’économie symbiotique
Régénérer la planète, l’économie et la société

Nature Ouvrage publié
Titre L’économie symbiotique / Régénérer la planète, l’économie et la société
Auteurs Isabelle Delannoy
Date de publication 2017
Nombre de pages 337
Pays France
Editeur Domaines du possible Actes Sud/Colibris
Lien internet https://fr.symbiotique.org/fr/
Lieu de consultation ou mode d’accès Actes sud, en librairies.
Note argumentaire de la contribution
« L’idée principale du livre est qu’il y a, tapies dans les territoires, parfois dans certains laboratoires, les pièces d’un puzzle qui dûment associées, révèlent l’image et la logique d’une économie alternative, symbiotique et régénératrice. » préface par Domique Bourg

Cette nouvelle théorie soutient qu’il serait possible de construire une nouvelle prospérité en tirant nos ressources du vivant, en lui appliquant notre intelligence mais aussi en s’inspirant du fonctionnement non hiérarchique des écosystèmes et donc en réduisant au minimum nos activités extractrices. La mise en place de 6 principes de fonctionnement commun engendrerait une spirale croissante de production (à toutes les échelles) et encore plus synergique à mesure qu’ils sont appliqués à l’investissement et à la gouvernance.

Trois principes constructeurs :

–          Une coopération libre et directe entre les entités :

Un tiers organisateur va fixer les règles, architecturer les espaces et fournir le cadre pour que les acteurs (molécules/vivants/activités…) coopèrent librement et directement.

–          Des territoires de flux communs accessibles à tous :

Les ressources mises en circulation forment un territoire de flux (nutriments/eau/produits/services.) où chacun a un potentiel d’accès mais est libre de participer ou non : autonomie – liberté – égalité potentielle

–          Une diversité d’acteurs et de ressources respectant l’intégrité de chacun :

Les complémentarités naissent quand les besoins rencontrent les ressources ce qui permet l’autonomie.

Chacun doit respecter sa fonction, même s’il peut en avoir plusieurs, pour préserver la diversité et l’intégrité.

Trois principes régulateurs :

–          Utiliser en priorité les services rendus par les écosystèmes :

Le système met en place ou préserve les écosystèmes pour utiliser ses services ce qui permet de favoriser la mise en place des trois principes précédents.

–          Rechercher l’efficience maximale de l’utilisation des ressources :

1m² multifonctionnel est efficient, cependant trop de diversité engendre du désordre et affecte l’efficience ; un grand territoire de flux favorise la dispersion de l’énergie en la distribuant. Le principe de l’efficience organise l’optimum entre la diversité et la taille pour la circulation. Le tiers organisateur met en place un système de coopération libre et direct pour permettre une intégration progressive aux réseaux et aux relations afin d’atteindre l’équilibre dynamique.

–          Favoriser la compatibilité des actions humaines et des équilibres de la biosphère :

Ce principe permet de respecter les conditions de régénération des systèmes sur le long terme et favorise l’utilisation des services rendus et régule la diversité des ressources utilisables.

Une danse à 3 pas pour restaurer les équilibres :

Une métamorphose de notre vision du vivant, de nos rapports sociaux et de la pensée industrielle pour valoriser les externalités positives produites par les uns et les autres et entrer dans une spirale qui produit de nouvelles ressources utilisables : commencer petit, atteindre une première synergie qui formera un système qui s’accroit.

Abécédaire
2017 – AGROÉCOLOGIE – BIOMIMÉTISME – ÉCOCONSTRUCTION – ÉCOLOGIE INDUSTRIELLE – ÉCONOMIE CIRCULAIRE – ÉCONOMIE COLLABORATIVE – ÉCONOMIE DE FONCTIONNALITÉS – ÉCONOMIE DE L’INFORMATION – ÉCOSYSTEMES – INGÉNIEURIE ÉCOLOGIQUE – INTELLIGENCE COLLECTIVE – L’HOMME CATALYSEUR – L’OPEN – LA PLANETE TERREPAIR A PAIR – PERMACULTURE – PRODUCTIF ET MULTIFONCTIONNEL – RÉGÉNÉRER – RÉSEAUX – SYNERGIE – TIERS LIEUX
Nederlands NL English EN Français FR Deutsch DE Polski PL